Si Warner peine à concurrencer Marvel sur le terrain du super-héros, même si Aquaman est un carton, il possède cependant une grosse franchise dans laquelle le studio peut tout miser : Harry Potter

Depuis la fin de la saga principale, Warner était un peu inquiet. Les Harry Potter ayant connu un gigantesque succès, il se privait d’une franchise lucrative au moment-même où les univers étendus cartonnaient et qu’il ne fallait pas concéder le moindre centimètre de terrain sous peine de perdre la bataille. Résultat, il a lancé la production des Animaux fantastiques.

Et le studio n’a pas fait les choses à moitié puisqu’il a prévu dès le départ 5 films, que David Yates reste aux commandes de la saga et qu’en plus l’auteur J.K. Rowling est plus impliquée que jamais. Sur le papier, ça ne pouvait pas rater. Evidemment, après, il y a les films et là, tout de suite, c’est un peu différent. Si le premier volet a bien cartonné, le second a sensiblement moins marché, montrant probablement les limites du concept, peinant à se renouveler et jouant clairement la carte de la longueur pour traiter une intrigue au final assez simple et banale. L’obligation de tout prévoir sur 5 films empêchent probablement les différents chapitres d’exister par eux-mêmes et nous ne sommes pas loin de penser que le pire ennemi de la saga est peut-être elle-même.

En tout cas, il semble qu’après Les Crimes de Grindelwald, Warner et l’équipe du film se soit lancé dans une petite introspection puisque nous apprenons via le site Deadline que la production du troisième épisode a été retardée. Pas de beaucoup, mais quand même. Initialement prévu en juillet, le tournage débutera finalement durant l’automne. La raison invoquée est la nécessité d’une meilleure préparation avant de se lancer dans les prises de vue.

Du coup, tous les acteurs ont été informés de ce changement de calendrier avec l’obligation express de modifer leur agenda professionnel pour respecter leurs engagements, ce qui devrait faire bouger pas mal de choses pour certains d’entre eux. David Yates reste toujours à la tête du projet et si jusqu’à présent nous n’avions pas de date de sortie précise, on parlait d’une sortie durant la fin 2020, nul doute que ce petit retard pourrait également l’impacter en fonction de la densité de travail requise.

C’est peut-être une bonne nouvelle pour la saga finalement parce qu’en dépit d’une recette avoisinant les 650 millions de dollars, Les Crimes de Grindelwald constitue le volet le moins aimé de toute la saga.