Dans l’attente de son procès fixé au 13 février, l’ex-boxeur filmé s’en prenant aux forces de l’ordre, avait été placé en détention.

Le père de famille qui s’était livré de lui-même aux autorités le 7 janvier dernier a fait appel de cette décision.

D’après France Info, l’ancien boxeur Christophe Dettinger, qui s’est confronté aux forces de l’ordre lors de l’acte 8 des Gilets jaunes, a fait appel ce 16 janvier de son placement en détention. Ce dernier avait été arrêté après avoir été filmé en train de s’en prendre à des gendarmes lors d’une manifestation de Gilets jaunes à Paris et devait initialement être jugé en comparution immédiate le 9 janvier. Le tribunal correctionnel de Paris avait accédé à la demande de la défense de renvoyer l’affaire et fixé la date au 13 février.