Ils viennent s’ajouter à une longue liste : jusqu’à présent, les départements de l’Ain, du Morbihan et de Loire-Atlantique étaient les seuls concernés

Le Parisien révèle ce matin qu’en 2016, trois petites filles sont nées en quelques mois avec la même malformation autour de l’étang de Berre, dans les Bouches-du-Rhône.

“Des parents nous ont signalé des malformations, des agénésies de bras chez des bébés qui sont nés à 5 mois d’intervalle” explique sur RTL Emmanuelle Amar, directrice du registre des malformations en Rhône-Alpes. Celle qui a été la première à demander des enquêtes est formelle : “Il s’agit bien de la même malformation que celle qui nous préoccupe dans l’Ain et le Morbihan”. 

“Mais à l’heure actuelle, on ne peut pas statuer d’un excès de cas parce qu’on ne dispose pas des données de naissances avec malformations dans les Bouches-du-Rhône”, regrette Emmanuelle Amar.

“Ce qu’on peut dire c’est que ce regroupement dans le temps et l’espace interroge et qu’il faut à tout prix pousser les investigations“, conclut-elle.